Les apports d'un bicentenaire
2002

La décision de transférer au Panthéon les cendres de l'écri­vain commence à orienter sur sa ville natale les médias du monde entier... Son anniversaire de 1902 en avait fait le « père » des jumeaux que forment la Société Historique et le Musée, ce qui risquait à terme, en quelque sorte, de faire vieillir son image. Mais en 2002, la ville veut montrer sa volonté de rappeler sa formidable vitalité, la popularité de ses œuvres et ses innombrables traces dans les rues de Villers-Cotterêts Dominique Roussel, nouveau conservateur depuis 1998, initie auprès de la Ville et de la DRAC de Picardie un projet de réno­vation du Musée dans ses locaux existants. Avec l'aide du Conseil Général et de la Communauté de Communes de Villers-Cotterêts/Forêt de Retz c'est la réhabilitation des espaces inté­rieurs, c'est la mise en place d'une banque d'accueil du public et d'une salle vidéo. Par un plan de circulation modifié, le visiteur accède à un choix de pièces majeures, préféré à la présentation accumulative de documents qui prévalait jusqu'alors, de nouvelles vitrines et une signalétique efficace sont aménagées, la sécurité des œuvres (protection contre le vol et la lumière exces­sive) est améliorée... et les trois Dumas s'en trouvent, au dire des visiteurs eux-mêmes, largement valorisés.

le président Roger Allégret

C'est en avril 2002 que le « nouveau Musée Dumas » ouvre ses portes, prêt à tenir sa place dans les manifestations de la saison à venir, au cours de laquelle affluent des dizaines de groupes français et européens, des centaines d'habitants de la région, de scolaires de tous âges aussi, qui y re-découvrent les trois géné­rations de cette étonnante famille. Se souvenant de sa responsabilité d'héritière de Dumas, la Société Historique accorde à l'écrivain une large place dans son programme d'activités, plaide pour un accompagnement digne du départ de ses restes vers la Montagne Ste-Geneviève, entre­prend dans tout le département une enquête originale sur l'ima­ge et la connaissance de Dumas auprès des Axoniens, dont les résultats participeront à la synthèse de l'année Dumas par le Conseil Général.

la Société Historique s'engage pour Dumas

L'automne, elle invite à Villers-Cotterêts tous les adhérents des Sociétés d'Histoire de l'Aisne à un congrès entièrement tourné vers un Dumas méconnu et vers ses lieux de vie régio­naux (visite du Musée ainsi que des châteaux d'Haramont, Montgobert et Villers-Hélon). Plus de deux cents participants suivent le programme. A l'initiative du chercheur dumasien Claude Schopp et des Amis d'Alexandre Dumas de Port-Marly, la Société organise également en octobre un Colloque universitaire autour de l'en­fance cotterézienne de Dumas. Six intervenants y exposent divers aspects familiaux, régionaux et littéraires de ces années de formation, dont l'écrivain se souviendra toute sa vie. Le lieu du colloque, le collège Max-Dussuchal de Villers, témoigne du souci de la Société Historique de s'ouvrir davantage à un public plus jeune. Oeuvrer plus étroitement ensemble à la promotion du " grand homme " panthéonisé devient l'objectif de tous les amis de Dumas.
Avec l'ADENOV, des animations culturelles ponctuent cette mémorable année Dumas : théâtre dans la cour du château, films, spectacle de rues, " banquet du livre ", fidèle à la tradition culinaire et festive de l'esprit dumasien. Au musée, une exposi­tion regroupe les plus intéressantes pièces de la collection Hournon et de l'association des Trois Dumas.

congrès départemental à Villers-Cotterêts (2002)